Derniers sujets
» Best of 2006 2 CD originaux remastérisés 24 Bits
Lun 3 Juil - 22:37 par Franki54

» 1989 Aline MOTORS / Distribution POLYGRAM 838 259-4
Mer 10 Mai - 21:29 par Franki54

» Christophe en duo sur le nouvel album de Cascadeur "Collector" !
Ven 10 Mar - 23:01 par Franki54

» Jeux concours gagner un album dédicacé par Christophe ainsi que l’ensemble de ses musiciens
Ven 10 Mar - 22:58 par Franki54

» bien venu chez(moi je
Mer 1 Mar - 8:44 par denise69110

»  bonjour daniel
Mer 8 Fév - 8:56 par denise69110

» Christophe au dîner Vanity Fair des 50 Français les plus influents du monde
Sam 10 Déc - 15:13 par david

» Victoires de la Musique 2017
Sam 10 Déc - 14:55 par david

» 15-12-2016 Christophe concert La Rochelle (17) • La Sirène
Jeu 17 Nov - 14:55 par david

» Christophe en concert MONTHEY (SU) • Le Crochetan 22-11-2016
Jeu 17 Nov - 13:53 par david

» "CHRISTOPHE en concert ce soir" LE LIEU UNIQUE, NANTES
Ven 11 Nov - 8:19 par david

» Christophe Concert Vendredi 3 Mars 2017 : Marseille (13) - Le Silo
Lun 7 Nov - 20:40 par david

» Christophe : « Je suis contre les interdits »
Dim 6 Nov - 11:04 par david

»  les 45 tours Le site de Fabien support francais
Jeu 3 Nov - 18:04 par david

»  les 33 tours Le site de Fabien support francais
Jeu 3 Nov - 17:58 par david

» Les Vestiges du Chaos - Remixes
Mer 2 Nov - 17:25 par david

» Christophe  total «chaos»
Sam 29 Oct - 11:40 par david

» Pascal Nègre recevra Christophe, ce samedi 29 octobre, dès 18h
Ven 28 Oct - 20:15 par david

» CHRISTOPHE EN CONCERT A BEAULIEU SUR MER
Ven 28 Oct - 10:58 par david

» Après Luxembourg, le 5, Christophe sera, le 15 novembre prochain, à Metz.
Ven 28 Oct - 10:42 par david

» Christophe, un nouvel album et un concert à Luxembourg
Ven 28 Oct - 10:33 par david

» Vu : éternel Christophe sur la scène de Paloma à Nîmes
Jeu 27 Oct - 10:37 par david

» Nuits de Champagne : avec les Troyens, Christophe a un succès fou
Mer 26 Oct - 10:59 par david

» Nuits de Champagne : le concert de Christophe en images
Mer 26 Oct - 10:48 par david

» Samedi 11 Février 2017 – 20h00 Cirque Royal (Bruxelles)
Mar 25 Oct - 9:51 par david

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



Portrait Essentielle : Christophe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Portrait Essentielle : Christophe

Message  david le Lun 28 Mai - 8:09

Daniel Bevilacqua, dit Christophe, est un chanteur français né en 1945. Fasciné très jeune par l’Amérique, il a les bluesman comme premiers héros. Il rencontre le succès avec “Aline”, en 1965, dont il a écrit les paroles et la musique.



Ses premiers succès en font une figure du yéyé ; il brise cette image dans les années 70 avec un album magnifique, “Les Paradis Perdus” (1973), puis “Les Mots Bleus” (74) et “Petite Fille du Soleil” (76). Sensible aux chemins de traverse, cinéphile et collectionneur, Christophe est un artiste hors pair, inclassable, réapparaissant de temps à autre avec des albums aussi inattendus que brillants. “Le Beau Bizarre” (78) fut sélectionné par Libération parmi les 100 meilleurs albums de l’histoire du rock, puis il y eut ce titre, “Succès Fou”, chanson pour midinettes pour certains, pied de nez magnifique pour d’autres. “Comm’ si la terre Penchait” reste un des plus beaux albums des années 2000, lien entre les premiers pas et les interrogations contemporaines d’une âme à jamais rebelle. Il prépare actuellement son autobiographie, avant de revenir, et toujours surprendre.

Hier soir, j’ai réécouté “Les Paradis perdus”. J’étais seul, la chanson m’a touché et m’a donné l’envie de réécouter d’anciens titres que j’ai trouvé très actuels.


« Merci. C’est sans doute parce que cette chanson ne s’adressait à personne en particulier. Elle est née dans un petit appartement du 16ème où j’habitais à l’époque, près de la porte d’Auteuil. J’avais acheté un synthétiseur. Je bidouillais des sons. La musique précède les mots. Cette chanson représente ma rencontre avec Jarre, avec qui j’ai également fait les “Mots bleus”. Dire : « lui, les paroles, moi, la musique », c’est faux. On a collaboré, partagé des émotions, du sentiment et des idées. Cela dépassait le monde de la chanson. Il y avait aussi l’esthétique, les beaux-arts, la mode, la création au sens large. Il n’y a pas de mensonge, juste deux intelligences qui se rejoignent et donnent. Moi, je suis un passeur. J’ai une idée, je donne. »

Vous avez toujours été fan de blues. Quand on écoute les premiers textes, on sent un lien avec l’univers du blues.

« J’aime cette remarque. Dans le blues, il y a l’enracinement, comme dans ces chansons, mais à leur manière. C’est brut, primitif. La critique ne l’a pas compris. Si vous ne correspondez pas à ce qu’elle attend, elle ne comprend rien et vous enferme dans un genre. Moi, justement, je n’ai jamais voulu appartenir à quelque chose… »

Ce côté rebelle que vous appréciez ?


« Rebelle, je ne sais pas ce que cela veut dire. J’ai toujours été un type un peu anar et décalé. J’aime l’imprévu, l’instant, l’émotion. La vie, sur le fil du rasoir, avec le risque, les blessures. Jamais trahir. Je n’aurais rien pu faire d’autre que cette vie. Je montais dans ma voiture, et je roulais. Amsterdam. Bruxelles. Gand. Barcelone. Peu importe. J’adorais cela, rouler la nuit. Aller ailleurs. Voir et rencontrer. »

On vous dit inclassable. Quand on parle de vous, j’ai remarqué que l’on accole souvent deux mots, comme le dandy-poète ou l’aristo-voyou.

« Oui ! Ce que j’aime, c’est le trait d’union. C’est ce qui a entre, et n’est pas trop clair. Ou les trois petits points. Ils racontent beaucoup les trois petits points. En chanson, ce sont les silences, mais il faut savoir les placer. Parler pour parler…»

Et cette phrase : « Quand dans la vie on est l’acteur de son film, c’est foutu », lâchée sur France Inter, que veut-elle dire ?

« Il ne faut pas trop s’attacher à ce que je dis. Mes mots sont le reflet de l’état d’un moment. La phrase sonne juste bien. »

Quel rapport entretenez-vous à l’écriture ?

« Je n’ai jamais été un écrivain à la Souchon. Je ne cherchais pas la belle phrase. Je cherche l’émotion. Le verbal esthétique. Je propose des choses qui me parlent et résonnent en moi. Peu importe ce que cela veut dire. Je me réveille, je suis un peu dans le coma, je prends un petit-déjeuner avec du miel, du pain, un thé, et les phrases viennent comme les images. Un peu comme chez les surréalistes. »

Ce matin, je lisais celle-ci de Bukowski : « le monde est insupportable, et les gens font comme si de rien n’était. »
« Cela sonne bien aussi. Je l’ai beaucoup lu. Un écrivain entier et réaliste. Vous avez lu Je “T’aime Albert”. Des phrases limpides. L’essentiel. La vie n’est pas tendre, mais moi je suis plutôt optimiste. »

Optimiste ?

« Enfin, non, épicurien. Je profite du moment, je vis. A mon âge, 66 ans, c’est un peu chiant, mais je continue à voir la vie ainsi. Je ne pense pas à la mort, ni à la maladie. Non, vivre, simplement vivre. »

Texte : René Sepoul Photo : Cici Olsson

_________________
Responsable Direction Technique et projet Marketing photographie du forum Officiel Christophe passion
☆0634328149
david_molitor@hotmail.fr
Photo © ˙·٠•●★ Black Night David Molitor
Forum: http://bevilacqua-daniel.forum-actif.net/
http://m.facebook.com/ChristopheBevilacqua13
avatar
david
Responsable Direction Technique et projet Marketing photographie du forum
Responsable Direction Technique et projet Marketing photographie du forum

Messages : 2303
Points : 6978
Réputation : 51
Date d'inscription : 29/05/2008
Age : 47
Localisation : Reims

http://bevilacqua-daniel.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum