Derniers sujets
» 1989 Aline MOTORS / Distribution POLYGRAM 838 259-4
Mer 10 Mai - 21:29 par Franki54

» Christophe en duo sur le nouvel album de Cascadeur "Collector" !
Ven 10 Mar - 23:01 par Franki54

» Jeux concours gagner un album dédicacé par Christophe ainsi que l’ensemble de ses musiciens
Ven 10 Mar - 22:58 par Franki54

» bien venu chez(moi je
Mer 1 Mar - 8:44 par denise69110

»  bonjour daniel
Mer 8 Fév - 8:56 par denise69110

» Christophe au dîner Vanity Fair des 50 Français les plus influents du monde
Sam 10 Déc - 15:13 par david

» Victoires de la Musique 2017
Sam 10 Déc - 14:55 par david

» 15-12-2016 Christophe concert La Rochelle (17) • La Sirène
Jeu 17 Nov - 14:55 par david

» Christophe en concert MONTHEY (SU) • Le Crochetan 22-11-2016
Jeu 17 Nov - 13:53 par david

» "CHRISTOPHE en concert ce soir" LE LIEU UNIQUE, NANTES
Ven 11 Nov - 8:19 par david

» Christophe Concert Vendredi 3 Mars 2017 : Marseille (13) - Le Silo
Lun 7 Nov - 20:40 par david

» Christophe : « Je suis contre les interdits »
Dim 6 Nov - 11:04 par david

»  les 45 tours Le site de Fabien support francais
Jeu 3 Nov - 18:04 par david

»  les 33 tours Le site de Fabien support francais
Jeu 3 Nov - 17:58 par david

» Les Vestiges du Chaos - Remixes
Mer 2 Nov - 17:25 par david

» Christophe  total «chaos»
Sam 29 Oct - 11:40 par david

» Pascal Nègre recevra Christophe, ce samedi 29 octobre, dès 18h
Ven 28 Oct - 20:15 par david

» CHRISTOPHE EN CONCERT A BEAULIEU SUR MER
Ven 28 Oct - 10:58 par david

» Après Luxembourg, le 5, Christophe sera, le 15 novembre prochain, à Metz.
Ven 28 Oct - 10:42 par david

» Christophe, un nouvel album et un concert à Luxembourg
Ven 28 Oct - 10:33 par david

» Vu : éternel Christophe sur la scène de Paloma à Nîmes
Jeu 27 Oct - 10:37 par david

» Nuits de Champagne : avec les Troyens, Christophe a un succès fou
Mer 26 Oct - 10:59 par david

» Nuits de Champagne : le concert de Christophe en images
Mer 26 Oct - 10:48 par david

» Samedi 11 Février 2017 – 20h00 Cirque Royal (Bruxelles)
Mar 25 Oct - 9:51 par david

» Portrait Christophe au fusain création en video du 12/05/11
Lun 24 Oct - 20:01 par Franki54

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



Juvisy retour dans les années 60 pour un petit bout de vie souvenir du temps passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Juvisy retour dans les années 60 pour un petit bout de vie souvenir du temps passé

Message  david le Mer 22 Juin - 20:55



Montage photos David Molitor

Retour dans les années 60 pour un petit bout de vie souvenir du temps passé.

Géographiquement, juvisy est en deux parties, le plateau, et le centre ville, gare, poste, marché ,etc..

Les habitants du plateau, dont je faisais parti, nommaient: le "bas de juvisy", dans les années 50 , on écoutait, Sidney Bechet, Elvis, mais aussi, Bécaud, Mariano, Brassens. On adorait James Dean, et les jeunes du "plateau" ne fréquentaient pas beaucoup ceux du "bas", sauf quelques uns ,dont je faisais parti, car il y avait les colonies de vacances municipales qui nous rapprochaient, d'abord en vendée, puis à cannes la bocca, où le jeune Daniel Bévilacqua, avec sa petite caméra faisait déjà "l'artste"!.



A juvisy, il y a aussi ces deux parcs, situés à mi chemin entre le haut et le bas ,où les jeunes se retrouvaient, le lac et ses grottes, ou l'on patinait l'hiver, se mouillait l'été, et ou on emmenait nos petites amies...... et le parc de la mairie : le parc des belles fontaines, endroit idéal pour flirter...il y avait quelques bandes de jeunes mais , pas rivales, on se mêlait les unes aux autres selon les sorties ou les fêtes.


photo le lac et ses grottes

j'ai appris le poker, avec la bande à "bévi" le frere ainé de christophe , au lac,

j'ai "chapardé" des 45t avec notre idole et son petit frere yves, on se fréquentait au gré des rencontres, mais à juvisy des années 50 les "stars", c'étaient gerard avec son vespa, mauve métallisé, avec la radio, des chromes partout, et daniel, qu'on croisait au volant de l"océane" bleue ciel de sa maman!!

mais juvisy, etait aussi plein de bals, dancings et autres lieu ou les musiciens se rencontraient, avec un point commun, le lieu sacré: chez deleuze! tous les juvisiens connaissent ce magasin.

vers le début des années 60, au débuts du rock français, christophe sévissait, entre autre , à la petite vitesse, à la gare centrale.

La Petite Vitesse



Le Jazz-Club de Juvisy porte mal son nom. D'abord, ce n'est pas un club, juste un café ordinaire où tout le monde peut entrer boire un verre. On n'y écoute pas de jazz, ou si peu… Sauf, à la rigueur, quand, mode New Orleans aidant, les Haricots Rouges viennent clarinetter sur un tempo de planche à laver. Ainsi, le Jazz-Club n'est ni jazz ni club. D'ailleurs, les habitants de Juvisy et des environs, Athis-Mons, Viry-Châtillon, l'appellent La Petite Vitesse, nom jusque là porté par l'estaminet parce qu'il est situé juste en face la gare. La salle principale ressemble à toutes les autres du même genre, que l'on soit en banlieue sud ou en Picardie, avec ses néons agressifs, ses tabourets de bar, ses banquettes en moleskine rouge fatiguées, ses publicités pour des bières, des apéritifs... Les petits cartons accrochés un peu partout incitent le consommateur à commander un Campari ou un Saint-Raphaël… De leur côté, les cendriers vantent les mérites du Martini. Un coin de mur est réservé au cinéma voisin, peut-être l'Eden, ou bien le Calypso, qui y affiche le programme de la semaine. Les garçons apprécient quand il s'agit d'un film avec Jayne Mansfield ou Brigitte Bardot. Près du plafond, le ventilateur est là par optimisme, le climat juvisien étant rarement caniculaire. Un fanion poussiéreux rappelle que l'équipe locale s'est imposée dans un tournoi de football féminin. C'était quand ? Il y a trois ou quatre ans ? Une éternité ! La semaine, après l'école ou l'atelier, des mômes viennent boire un Coca et faire une partie de Liberty Belle, un flipper où l'on peut jouer à quatre, le meilleur modèle de chez Gottlieb. Il faut faire 800 points pour entendre le doux clac ! de la partie gratuite. Évidemment, c'est plus facile quand on a réussi à obtenir une boule supplémentaire. Same player shoots again. C'est souvent la seule expression anglaise que ces clients connaissent. Les plus argentés glissent dans la fente du juke-box des pièces de vingt centimes pour entendre pour la cent millième fois "20 Flight Rock" par Vince Taylor & ses Playboys. Le Jazz-Club ? Pfff ! Le rock'n'roll, c'est ça la vraie musique. Et il ferait beau voir que quelqu'un s'avise à toucher à l'affichette de Little Tony qu'un jeune prosélyte a placée là afin de partager son admiration pour le rocker italien ! Le dimanche après-midi, La Petite Vitesse devient temple du rock'n'roll. Dans l'arrière-salle, sur une scène bricolée, les groupes se déchaînent. C'est Than & les Kimonos, des vietnamiens qui connaissent leurs classiques, ou Dany Baby & ses Houligans, des gars du coin qui se sont déjà produits au Golf-Drouot, à Paris, et qui n'ont pas peur de reprendre les chansons des Chats Sauvages. C'est sûr, le dimanche, la température grimpe de plusieurs crans — la fièvre monte à Juvisy ! —, mais le ventilateur reste immobile ; la chaleur, ça donne soif, c'est bon pour le commerce. On dit que le soir, l'endroit est plus louche, que des femmes y viennent, vêtues de manière pas très catholique. Dany Baby dit qu'il y en a même une qui a cherché à le draguer. Lui jure qu'il ne l'a pas touchée. Des histoires d'adultes...

JEAN WILLIAM THOURY

l y avait des orchestre comme andré dedjean, au lido de juvisy, ou chez barbarina, à la pyramide.



à coté d'andré dedjean, sur la photo devant la station de métro, c'est joel prévost, qui faisait partie de la troupe de "hair", comédie musicale en 69 , et qui tourne toujours beaucoup en france, et pays francophones.



Hair est une comédie musicale créée en 1967, écrite conjointement par Gerome Ragni et James Rado, et dont la musique fut composée par Galt McDermot. Montée à Broadway en 1967, elle fit dès 1968 un triomphe phénoménal en Grande-Bretagne. Les producteurs décident d'en faire une adaptation française.


christian di maccio, qui à fait plus tard une grande carrière aux usa, particpant meme à la musique de starwars avec john williams sous son vrai nom, dimaggio, il y a eu aussi la chanteuse Patricia, dont les parents tenaient le tabac, gare coté draveil, chez barbarina, les fantomes venaient souvent, ce qui attirait pas mal de jeunes, dont un certain christophe.



Il y a eu aussi d'autre groupes comme "les shmolldus" , les crismens, les pacifics, . puis un jour, on a commencé à entendre en boucle sur europe1 "aline", et tout les jeunes disaient: c'est bévi! on était fiers de voir un copain d'enfance devenir une "vedette", comme on disait à l'époque.



Et de temps en temps, je l'ai revu, soit chez lui ,avenue de la république, en train de nettoyer en rouspétant les "tags" que lui avaient fait des imbéciles sur sa belle mustang bleu ciel.



(tiens, cette couleur me rappelle quelque chose!) il m'a aussi emmené dans sa mini, pour faire des photo, que j'ai perdues( j'ai honte!), puis une autre fois il m' a fait écouter son dernier "simple" qu'il a fait chez barclay, sur le mange-disques de sa type"E", mais si on passait devant chez lui, à cette époque, on pouvait le voir faire le clown, avec dédé ritter, ou sortir une boite pleines de lunettes et les essayer pour faire le pitre, c'était ce qu'on peut appeler un sacré déconneur!!!

puis je suis allé le voir en tournée en 66, à Trouville, il m'a fait rentrer dans les coulisses, je me suis régalé, car voir un spectacle de l'interieur,c'est super, il y avait, yves, jean-paul poitou au son, dédé, et surtout tous les chanteurs et euses: michèle torr, hervé villard, pierre provence patrick abrial, et alain jourdan.



Et voilà le hasard s'en est mélé , j'ai revu christophe, à la fnac de lyon, je me suis présenté , il m'a donné son n° et il nous a invité à diner avec mon oncle andré dedjean, et on a passé en revue tout ce que je viens de dire, avec d'autre anecdotes plus croustillantes, mais qu'on ne peut raconter que quand les enfants sont couchés!!!
au fait j'ai oublié avec dedjean, on a joué au "clair de lune", un bar de juvisy, puis d'autres, je faisais l'animateur, sous le pseudo de "bob allan". dans ce bar , on avait gérard et yves en visite assez souvent.

juvisy est selon le grand frederic dard, une petite banlieue populeuse, dans laquelle il a fait naitre un des personnages de "san-antonio: marie marie, la nièce espiègle de bérurier.

George Patitjean.

_________________
Responsable Direction Technique et projet Marketing photographie du forum Officiel Christophe passion
☆0634328149
david_molitor@hotmail.fr
Photo © ˙·٠•●★ Black Night David Molitor
Forum: http://bevilacqua-daniel.forum-actif.net/
http://m.facebook.com/ChristopheBevilacqua13
avatar
david
Responsable Direction Technique et projet Marketing photographie du forum
Responsable Direction Technique et projet Marketing photographie du forum

Messages : 2303
Points : 6978
Réputation : 51
Date d'inscription : 29/05/2008
Age : 47
Localisation : Reims

http://bevilacqua-daniel.forum-actif.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum